Logiciel de dessin DenisDraw, illustration navire
Logiciel de dessin DenisDraw, illustration plongeur
  • Bienvenue !

Petit historique

suite

J'ai fait distribuer mon logiciel pour la première fois en 1992, ayant au préalable cherché différentes entreprises pour le diffuser plus largement qu'à travers les magazines. Malheureusement, les entreprises contactées avaient des logiciels similaires déjà en développement sur le créneau des logiciels de dessin vectoriel facile sous Windows. C'est pourquoi quand Christophe et moi avons accepté cela et que la presse informatique c'est mise à distribuer des disquettes, nous avons permis la publication sur ces supports de la version 1 puis les suivantes : 1.5, 2, 2.1, 2.5, 2.8, 3.0 etc.... Cette distribution, nous a permis de faire des ventes, car une rétribution était demandée afin d'en continuer le développement indépendant de sociétés de publications de logiciels.

C'est alors que la société Isagri nous a contacté, ainsi qu'un groupe de personnes voulant l'adapter à la confection textile. Il était facile d'écrire un logiciel pour les besoins du dessin cadastral à partir du modèle publié. Les fonctions demandées étaient simples à mettre en oeuvre : la vision du cadastre sous forme de polygone en vue de dessus nécessite de créer des listes de listes, bout à bout, pour appeler les fonctions de dessin du GDI1 de Windows. J'ai expliqué ce fonctionnement quand l'entreprise Isagri devait maîtriser les développements suivants et je voulais poursuivre ce que j'avais commencé. Une DLL2, spécifiquement écrite par l'équipe de Guillaume Morel de cette entreprise, permettait de visualiser le plan cadastral dans une fenêtre spéciale intégrée au nouveau logiciel. J'ai d'ailleurs fait la transition du programme de départ vers celui de gestion avec un convertisseur de source que Guillaume à transcrit (dans leurs archives un exécutable avec une petite flèche jaune). En fait, ceci me permet de dire que ce programme est devenu une fenêtre dans un applicatif de gestion.

Constamment soucieux de faire évoluer les deux logiciels, l'un presque dans le domaine publique de par sa distribution dans la presse et l'autre spécifique au métier agricole, je n'ai pas tellement pris de vacances. Bien sûr le soin apporté à ces deux réalisations m'a fait avancer dans mon domaine, ainsi je propose aujourd'hui le logiciel Denis-Draw ici décrit. Sachant cela et ayant imaginé comment résoudre ces fonctions, il été facile pour moi de le documenter. Vous devez comprendre que sa lecture pour complète quelle soit ne sera utile que si vous l'utilisez. Vous aussi, et je vous souhaite à votre tour non seulement de l'essayer mais aussi de découvrir et de partager comment dessiner sur un écran avec une souris.

Mais alors vous allez me dire, Denis, tu aurais ouvert la connaissance des livres d'informatique pour nous l'apporter. Tu aurais étudié sans que l'on ne le sache, tu étais tellement mystérieux que nous n'avons pas su que penser de toi ! Certes mais la science pour schématiser le dessin sur ordinateur désormais divulguée commence à être connue. Souvent et il semble que l'on ne le sache pas, ce qui ressemble à une évidence n'en est pas une... La plupart du temps les esquises pratiquées comme des dessins sont loin de faire connaître la technique propre au dessin, appliqué, à la construction mécanique, à l'industrie, etc... Ce qui plutôt naïf pour qui à enseigné le dessin technique et qui parfois, d'un trait, donne une idée lumineuse...

Comment tout ceci a t-il commencé ?

Alors que nous savons que les tentatives d'informatisation existent depuis les année cinquante, avec l'Eniac, le prototype qui occupait l'espace d'un stade de basquet ou des interrupteurs et des voyants pouvaient représenter des chiffres. Vous savez peut-être comment : une suite de puissances multiples de deux additionnées comme 1+2+4=7 permet par contact de compter jusqu'à sept. Imaginez alors comment les additionner tout simplement, avec l'opération ET : deux interrupteurs à la suite... pour positionner la retenue. L'opération OU permet de positionner l'indicateur de l'état présent : avec ce diagramme : quand une de ces valeurs est vrai le résultat est aussi vrai. Mais si les deux sont positionnées le résultat est faux. Faites l'expérience au tableau si vous voulez... et vous obtiendrez 1+1=10.

Surpris de constater que Steve Jobs et son acolyte Wozniak ont intégré cette réflexion dans une machine miniaturisée je me suis demandé comment se sont-il procurés le µ6502 (le processeur Apple) ? Une coïncidence, un fait exprès, une recherche, mais qui pourrait nous faire penser qu'ils l'avaient, donc qu'il existait, ce micro-processeur, ainsi croire qu'il aurait fallut qu'une montagne d'ingénieurs en fasse un, sans savoir comment s'en servir, à l'exclusion de ces Messieurs. Sans doute avaient t-ils la prescience de ce que sont devenus les micro-ordinateurs et d'intégrer ce processeur dans un clavier.

Les fonctions de dessin sur ordinateur existent depuis bien longtemps, le simple fait de tracer des lignes a été décrit par Bresenham en 1962. Je me sui amusé à reproduire ce fonctionnement après l'avoir recherché dans une bibliothèque, comment aurais-je put faire autrement ? Voilà pourquoi je suis curieux de vous en faire part. Selon moi, la vraie période de la création hardware fut les années quatre-vingt ou une multitude de machines toutes fondamentalement différentes, de conceptions diverses, à été imaginée. Vous ne connaissez que les PC les Mac car les autres ont disparu, et le nouveau millénaire voit apparaître les miniaturisations des fonctions intégrées aux téléphones portatifs.



Notes:
  1. GDI : La partie propre à WindowsTM qui permet de dessiner : celle qui donne accès à la mémoire vidéo a travers des fonctions de dessin pour son système multi-fenêtre.
  2. DLL : Data Link library :une bibliothèque de lien.
Copyright BeeLog écrit par db